Vernet (Le Pertuis) suite 1

VII - PIERRE DOMINIQUE DE SAGNARD

 

oo Louise de Jerphanion le 20 février 1685.

Il est seigneur de Vernet et des Granges, écuyer. Il naît en 1664 et meurt le 19 octobre 1728 à 74 ans. Il hérite de son oncle César Henri.

Il habite Queyrière quand il se marie à 22 ans dans la chapelle Saint Antoine du Pertuis. Sa femme est la fille d'Antoine de Jerphanion, avocat et syndic du pays de Velay et d'Anne de Polaillon de Glavenas. C'est la petite-fille de Claude Polaillon et de Jeanne de Sagnard donc sa cousine. Les témoins à son mariage sont Christophe de Sagnard, Antoine Jerphanion, noble Claude de Polaillon sieur de Glavenas oncle de l’épouse, noble César de Sagnard sieur du Vernet, messire Jean Galien sieur de Mons.

Il teste le 21 mai 1693 où il veut une sépulture dans la chapelle Saint-Antoine de l'église du Pertuis (tombeau de ses prédécesseurs). Il lègue 10 livres à l'église de Saint-Hostien, 5 livres à l'église de Bessamorel et 5 livres à celle de Glavenas.

Il lègue 1 500 livres à chacun de ses enfants: Antoine, Jean, Jacques, Anne et à sa femme Louise de Jerphanion. Pierre Antoine est son héritier universel.

Il reteste le 16 octobre 1728, quatre jours avant sa mort devant le notaire Pierre Guérin de Saint Julien en Chapteuil. Il est sur son lit malade. Il veut être enterré dans la chapelle du Pertuis. Il donne six livres à chacun des prêtres suivants  : le curé et le vicaire de Saint Hostien, le curé Roche de Bessamorel, le curé Mijolla de Glavenas, le chapelain Meyer de Queyrières. Il donne une aumone de trente livres à l’hopital de Notre Dame du Puy et à l’hopital général du Puy. Il donne une maison et ses meubles, située au Puy à Louise de Jerphanion, sa femme. Il offre une pension annuelle viagère de dix livres à Anne, sa fille religieuse au couvent Sainte Marie d’Yssingeaux. Il donne 1500 livres à Pierre, son fils, seigneur des Granges et 1500 livres à son fils Christophe acolyte au Puy. Il donne vingt livres à son valet Jacques Fau et 225 livres à sa servante Anne Pichon pour paiement de son salaire. Il donne 200 livres à Jacques Dominique de Sagnard de Fonclaire, son frère et 200 livres à Gabrielle de Pauche, veuve de son fils. Son héritier universel est Jean Dominique pour une somme de 11 600 livres sinon Michel Dominique, fils de Jacques de Fonclaire et donc son neveu.

Son blason est d’hermines à un chevron losangé, d’argent et de sinople (sr 200, armorial général de France).

Sur le linteau de la porte d’entrée de la maison des Granges on peut lire l’ inscription : « PS CVV » et « 1724 ». L’inscription « PS » peut signifier Pierre Sagnard et l’inscription « CVV » peut signifier Château ou clan Vernet sous toute réserve. 1724 marque l’année de sa pose, année contemporaine de Pierre Dominique de Sagnard.

Sa femme Louise est marraine de Marie Louise de Combres, fille de noble Guy François de Combres et de Louise de Beaulieu, habitants le château  du Champ, née le 13 mai 1706 et son parrain est messire Françoise de Sagnard, baron de Queyrières.

 

 

Ils ont 9 enfants :

) Jeanne Marie (née le 4 mai 1695, baptisée le 5 mai 1695)

Son parrain est Joseph de Sagnard, seigneur de Saubeins, son oncle qui signe et sa marraine est Jeanne Marie de Soubrier, sa tante illetrée.

oo Balthazar de Pastural de Beaux le 11 février 1719, c'est le seigneur de Vonac.

 

) Pierre Antoine est né le 21 juillet et baptisé le 22 juillet 1696. Son parrain est Antoine, son frère et Anne, sa soeur.

 

1) Jacques Dominique né le 29 janvier 1704, baptisé le 1 février 1704 et décédé le 28 avril 1716 à l’âge de douze ans, enterré dans la chapelle du Pertuis.

Son parrain est Jacques Dominique de Sagnard de Fonclaire de Queyrières, son oncle et sa marraine est Marguerite de Monbrac de Jerphanion de la famille du Puy. Les témoins de son décès sont son père, son oncle Joseph de Sagnard de Sobrier et Jean Pierre Roussel, George Joubert, Claude Chalendard.

1) Marie baptisée le 27 Juin 1700

Son parrain est son frère Antoine de Sagnard et sa marraine est sa tante Marie Anne de Sagnard du lieu de Queyrières.

1) Jean Dominique né en 1705 et mort en bas âge le 11 mai 1711

2) Pierre Antoine (1740), seigneur des Granges et du Vernet.

oo Anne Titasson le 11 juin 1734.

Il est écuyer et meurt en service en 1740.

Sa femme vient du lieu de Lenchastrade paroisse de St Maurice de Roche. Les témoins de ce mariage sont Louis de Fraix seigneur du Bois, Reynaud d'Ollières, Jean de Rochebonne, seigneur de Cortial, Joseph Bayle et François Bayle, écuyers seigneurs de Martinas.

3) César Christophe, prêtre, acolyte au diocèse du Puy en 1739

4) Jean Dominique  mort sans doute le 17 octobre 1733 et marié à Gabrielle Pauche

5) Claude (née le 18 octobre 1698 son parrain est son oncle Claude de Jerphanion et sa marraine est Françoise Faure)

6) Anne, religieuse de Sainte-Marie à Yssingeaux

8) Marie Thérèse

oo Louis de Fraix le 20 novembre 1725, c'est le seigneur de Laschamps, du Boys de La Roche. C'est le fils de Jean François de Fraix et de Catherine de Chazelet. Elle hérite de la terre de Vernet et du château familial. Elle transmet cet héritage à son mari. Plus tard ils s’appeleront de Fraix de Figon (anciennement Flachon, canton de Montfaucon).

 

VIII - JEAN DOMINIQUE DE SAGNARD - ECUYER

 

oo Gabrielle de Pauche le 20 juin 1722.

Sa femme est la fille des seigneurs de Cordes. Son mari meurt sans doute le 17 octobre 1733 et elle se remarie avec son cousin Marcellin de Beget, Baron de Saussac et des Etats du Velay, seigneur du Flachat et de Carry-Vertamise depuis 1731. Elle habite au Puy-en-Velay et elle passe un accord avec la famille du Vernet sur le montant des sommes dues :

Soit une légitime constituée avec une quittance de 3000 livres

avec des bagues et des joyaux pour 2400 livres

avec des intérêts depuis le 1 janvier 1746 pour 270 livres

avec des droits de légitime de feu Jean Baptiste, son fils pour 3000 livres

avec intérêt de la dot de Jean Baptiste du 8 février 1730 au 8 février 1747 pour un montant de 4050 livres soit un total de 12720 livres.

Légitime de Pierre Louis mort le 19 juillet 1752 pour 3000 livres

Intérêts de la somme du 19 juillet 1752 au 31 décembre 1756 (soit 4 ans 5 mois et 11 jours) pour 630 livres 7 sols

Pension de Pierre Louis du 17 octobre 1733 au 6 mars 1744 (date de son départ au régiment d’Auvergne) qui habite à Saussac avec son beau-père, soit 10 ans, 3 mois et 20 jours pour un montant de 721 livres.

Legs du beau père de Jean Dominique à Gabrielle de Pauche pour 200 livres

Soit une somme totale, énorme pour l’époque, de 17 274 livres et 17 sols où 540 livres de pension ont été déjà payés comme fixé, plus 155 livres payés. Il reste à payer 16 579 livres et 17 sols. Malheureusement nous ne savons pas l’issue de ce litige financier.  

 

Ils ont 2 enfants:

1) Jean Baptiste, mort en bas âge le 8 février 1730.

2) Dominique (baptisé le 26 février 1724)

Son parrain est Etienne Digon, étudiant en théologie et sa marraine est Marie Dupin

3) Pierre Louis Nicolas François (2 mars 1728 - 19 juillet 1752)

Il est écuyer, lieutenant au régiment d'Auvergne en 1744 à 16 ans. Il est capitaine dans ce même régiment en 1750. Son beau-père réclame à la famille Sagnard une quote part pour son éducation qui se chiffre à 17274 livres et 17 sols.

 

VII.7 - PIERRE DE SAGNARD DE VERNET

 

oo Jeanne Reymond de Bellerupt

Il est seigneur des Granges et du Vernet. Il meurt le 13 Février 1675 (témoins Blaise Alibert et X). C'est le septième fils de Christophe et de Jeanne Faure de la Varenne.

Sa femme est la fille des seigneurs du Cheyla et de Charbonnouse.

 

Ils ont 3 enfants :

1) Vidal

2) Clauda

oo Blaise Delolme en février 1661, d'Yssingeaux.

3) Isabeau

oo Gilles Merle le 7 juin 1673 (marchand d'Yssingeaux).

Il est âgé de 70 ans et elle de 39 ans. Elle vient du lieu des Granges paroisse de Saint-Hostien. Sont présents les nobles Henri César de Sagnard, Christophe, Pierre (père de l'épouse), François de Sagnard (non répertoré).

 

 

VIII - VIDAL DE SAGNARD DES GRANGES

 

oo Marie Peyroche du Manchon en 1662.

Elle est la fille d'Armand Peyroche et de Marcelline Rabeyron.

Le père et deux de ses enfants Jacques et  Mathieu sont morts de la peste en 1694 à la Vezeolle près du Vernet. Vidal Sagnard décède le 18 avril 1694, âgé d’environ 70 ans. Il est enterré le 19 avril 1694 dans le cimetière de Saint Hostien. Les témoins sont Claude Sagnard, son fils, Blaise Alibert, Mathieu Gibert et Antoine Perrel, ses voisins, tous illetrés.

Ils ont 10 enfants entre 1663 et 1679:

1) Jeanne (née le 28 octobre 1663, baptisée le 28 octobre 1663)

Son parrain est François Peyroche d’Yssingraux et sa marraine est sa tante Isabeau Sagnard des Granges.

oo Maître Laurent Chalendar

Ils ont 3 enfants :

         a) Vidal né le 22 septembre 1695. Son parrain est Claude Sagnard, son oncle et sa marraine est Isabeau Bonnisol, sa grande tante, tous illetrés.

         b) Jeanne Marie née le 12 mars 1700. Son parrain est Blaise Delolme, d’Yssingeaux, maître tailleur et sa marraine est Marcelline Chalendar, de la Vezeolle, sa tante.

         c) Mathieu (1703)

2) Anthonia (née le 2 juillet 1665, baptisée le 4 juillet 1665) . Fille de Vidal et de Marie Peyroche mariés du lieu de Sagnard les Granges. Son parrain est Pierre Sagnard son grand père et sa marraine est Antoinette Peyroche du lieu de Vaunac.

3) Mathieu (né le 24 février 1667, baptisé le 29 février 1667) Son parrain est Arnaud Delouche et sa marraine est Marguerite Sagnard.

4) Claude (6 juin 1668)

oo Catherine Gibert de Sardat (âgée de 13 ans) le 17 avril 1695

La ferme de Sardat se situe à coté de la maison du Vernet. Ce lieu-dit s'appellait les Esclauzes avant de prendre le nom des habitants de la ferme.

5) Martin (né le 11 novembre 1671 et baptisé le 25 novembre 1671)

Son parrain est Blaise Delolme d’Yssingeaux et sa marraine est Benoite Rabeyrin de Sardat. Sont témoins Blaise Alibert et Jacques Mathias de Sardat. Il est né à la Vézeole et décédé avant le 20 janvier 1711.

oo Catherine Oudin de Pradaux le 5 février 1703

Les témoins de son mariage sont Mathieu Chalendard de Sardat, son beau frère Jacques de Montebrant de Pradaux, son cousin Etienne Gras et Estienne Chalendard de Verdoyers.

d’où enfants :

 

 

 

 

6) Mathieu (né le 18 juin 1674 et baptisé le 19 juin 1674, décédé le 15 avril 1694)

Son parrain est Jacques de Louche et sa marraine est Claude Sagnard, sa tante. Sont présents Blaise Alibert et Claude Mathias Philibert.

Il est enterré dans le cimetière de Saint Hostien. Les témoins sont Antoine Perrel, Michel Mathias, Blaise Alibert et Laurent Chalendard, son beau-frère, tous illetrés.

7) Marcelline (née le 22 novembre 1676, baptisée le 24 novembre1676)

Son parrain est Gilles Merle, son oncle et sa marraine est Marcelline Fayolle de Sarlis. Sont présents Blaise et Jean Alibert. Elle est née au lieu les Granges.

8) Jacques (né le 2 novembre 1679 et baptisé le 17 novembre 1679, décédé le 24 décembre 1693.)

Son parrain est Jacques Faure du lieu de Chamblanc paroisse d’Yssingeaux et sa marraine est Isabeau Bonnissol du lieu du Manchon, paroisse d’Yssingeaux. Sont présents Jean Faure habitant au Besset, François Peyroche habitant au Manchon et Claude Marguerit.

Les témoins de son décès sont Martin Sagnard et Claude Sagnard, ses frères.

 

IX - CLAUDE SAGNARD (né le 1 Juin 1668 au Pertuis et décédé avant le 20 janvier 1711 à 43 ans)

oo Catherine Gibert le 17 avril 1695.

Les témoins sont Martin Sagnard, son frère, Pierre Maurin, de Saint Hostien et George Rodde, élève du curé qui a signé, les autre sont illetrés.

 

d’où enfants :

 

         a) Martin (né en 1700 et décédé le 20 janvier 1711)

Les témoins à son décès sont son oncle Martin Sagnard, Etienne Chalendar, Jean Chalendard, du Verdoyer, tous illetrés.

         b) Anne Marie (née le 2 mars et baptisée le 3 mars )

Son parrain est son oncle Mathieu Chalendard et sa marraine est sa tante Marcelline Sagnard

         c) Etienne (né le 1 mars 1707 à Saint Hostien et décédé le 27 avril 1779 à Yssingeaux)

 

 

X - ETIENNE SAGNARD (né le 1 mars 1707 à Saint Hostien et décédé le 27 avril 1779 à Yssingeaux)

 

oo Marguerite Bonnet (née le 26 décembre 1713 à Queyrières  et décédée le 3 mai 1779 à Yssingeaux).

 

XI - JEAN CLAUDE SAGNARD (né le 5 octobre 1741 à Yssingeaux et décédé le 21 janvier 1812 à Yssingeaux)

×